Ecrire pour Vivre

Ecrire pour Vivre. Un rêve pour certains, une réalité pour d'autres. Et si on écrivait, simplement ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Echec & Mat.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lune Mordorée
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 23
Genre Littéraire : Science-fiction. (Humains cependant, un peu d'historique dedans).

MessageSujet: Echec & Mat.   Sam 29 Jan - 13:40

Bon, alors cette histoire j'ai écris le résumé sur un coup de tête puis je l'ai oublié, puis récemment, en fouillant dans mon ordinateur je l'ai retrouvé et j'ai eu envie de continuer. Cependant, je sais que le résumé fait assez courant (d'ailleurs quelqu'un à lu Hunger Games, du peu que j'en sais ça ressemble mais je n'ai pas encore lu).
Je poste en avant-première ici, et surtout n'hésitez pas à être extrêmement critiques !
Il me reste à vous souhaiter une bonne lecture.
Petit avertissement, cette fiction va être violente, donc âmes sensibles s'abstenir.
J'en suis actuellement à la quatrième page word avec une petite écriture (Comic Sans MS, taille 9), mon autre fiction reste ma priorité mais j'écris tout de même peu à peu celle-là. Je postes les chapitres en plusieurs parties mais régulièrement, je préfère ce système ici.


Dans tous les coins de la salle des cris et des pleurs retentissaient, des groupes d'amis étaient accrochés les uns aux autres pendant que ceux qui n’avaient pas encore vu le verdict essayaient difficilement de se frayer un passage parmi la marée humaine. Dans quelques coins, des adolescents se regardaient, soulagés, presque incrédules de ne pas être séparés, d’avoir été préservés un an encore. Mais ces quelques bulles de soulagement ne suffisaient pas à dissimuler les élèves qui pleuraient, s'effondraient ou criaient tout leur désespoir après avoir appris l’annonce d’une séparation.
La séparation, le pire des fléaux dans cette école. Car tous savaient ce que cela signifiait : une compétition sans pitié et sans faille, même si l’on se trouvait contre son frère, ses meilleurs amis ou la personne qui faisait battre son cœur, rien ne devait nous arrêter et aucun geste de faiblesse n’était toléré.
Oui, être dans une classe différente signifiait invariablement se retrouver contre des personnes proches lors des épreuves qui étaient organisées et qui ne se finissaient que lorsqu'il ne restait qu'un seul candidat, qui bien souvent succombait de ses blessures.


Dernière édition par Lune Mordorée le Mer 20 Avr - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvienstoidupasse.skyrock.com/
Lune Mordorée
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 23
Genre Littéraire : Science-fiction. (Humains cependant, un peu d'historique dedans).

MessageSujet: Re: Echec & Mat.   Sam 5 Fév - 23:08

Chapitre 1, partie 1.


Lyria restait à l'écart de toute cette cohue : depuis longtemps elle avait compris qu'il ne fallait pas s'attacher. Ou plus exactement depuis la mort de sa famille dans un incendie. Elle observa un court instant la lamentation générale puis se fraya un chemin à coup de coudes vers les fiches, où elle aperçue en un clin d'œil son nom : Lyria Collins. Bien sûr, elle n'était venue que pour voir contre qui elle risquait de devoir combattre et le niveau général de ses adversaires. Seulement ? Etait-ce uniquement pour cette raison que son cœur se desserra imperceptiblement lorsqu'elle aperçue les noms des membres de sa maison ?

A quelque pas d'elle, Killian observait nerveusement la foule qui se pressait devant lui. Contre lui, Silicia - rebaptisée Sisi depuis son enfance- peinait à retenir ses larmes consciente que si leurs noms n'étaient pas côte à côte, ils n'avaient aucune chance de survivre tous deux. Il se sépara de sa petite sœur crochetée à son torse puis se glissa adroitement au milieu des corps pressés. Il ferma les yeux un court instant et les rouvrit pour parcourir, presque nerveusement, les longues listes des yeux. Enfin il trouva son nom : Killian James, il sentit son souffle s'accélérer, abaissa les yeux. Silicia James. Il ne put retenir ses larmes. Ils étaient ensembles, ils avaient une année de répit où ils ne couraient pas le risque de devoir s'entretuer.

Même séparés par plusieurs centaines de personnes leurs regards ne pouvaient s'empêcher de se plonger l'un dans l'autre. Carie Stercie et Maxence Prugar, surnommé Max par ses amis. Ils savaient déjà que la distance qui les séparaient, bien que peu importante en apparence était en réalité insurmontable. Leurs noms étaient séparés, tout comme leurs corps et ces quelques centimètres d'écart sur un mur avaient suffit à faire basculer leur vie. Après un dernier "Je t'aime" silencieux, Max se détourna, las et bouleversé. Alors, seulement, Carie se laissa glisser au sol, ignorant les pieds qui se bousculaient autour d'elle, la main pressée sur son ventre qui formait une bosse indétectable sous sa tunique ample. Qui cachait un être qui grandissait et qui n'avait maintenant d'autre choix que de mourir avant même d'avoir vécu ou de naître orphelin de père.

Lyria, Killian, Sisi, Carie & Max.

Tout les cinq, comme le millier de personne qui se pressaient autour d'eux, tournèrent la tête vers un même point : le balcon où venait d'apparaître le maître de ce jeu macabre. Il prit le temps de regarder la foule à ses pieds, un sourire machiavélique fixé aux lèvres. Il semblait observer une à une les personnes présentes dans la pièce, jugeant chaque élève. Tous étaient unanimes sur ce point, quand "le Maître" comme il aimait qu'on l'appelle les regardaient, il semblait voir leurs forces et surtout leurs faiblesses. Sous l'œil cruel de cet homme, le moindre défaut semblait mis en lumière. L'examen dura cinq bonnes minutes, qui paraissaient s'étendre indéfiniment à travers l'espace de la pièce où un silence pesant s'était installé. Tous les regards étaient posés sur lui et il aimait ça, il désirait ardemment ces moments où tous étaient suspendus à ses actes, à ses décisions, redoutant le moindre changement. Il était arrivé à un stade où il s'était persuadé que les élèves l'admirait, lui, toujours si digne et si fort. Enfin, quand il fut lassé de ce petit jeu, il se décida à briser le silence. Il aurait pu le laisser durer encore : certains jours il laissait une heure passer ainsi, observant la peur envahir lentement chacun des esprits présents devant lui. Mais aujourd'hui il ne voulait pas s'amuser à cela, aujourd'hui il avait quelque chose de beaucoup plus amusant à faire. Aujourd'hui, premier jour de cette nouvelle année, il allait relancer à nouveau les combats qui dureraient toute l'année et décimerait les rangs. Aujourd'hui, le jeu reprenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvienstoidupasse.skyrock.com/
Lune Mordorée
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 23
Genre Littéraire : Science-fiction. (Humains cependant, un peu d'historique dedans).

MessageSujet: Re: Echec & Mat.   Sam 12 Mar - 22:38

Chapitre 1, partie 2.

Il aimait le pouvoir et son sourire s'agrandit encore lorsqu'il prononça d'un ton affable la phrase que tous espéraient ne jamais avoir à entendre.
- Chers enfants, chers élèves, il est temps pour nous de commencer une nouvelle année, rejoignez vite vos maisons, vous devez être impatients de découvrir ce qui vous attends. Je vous souhaiterais volontiers à tous de réussir, mais ici vous ne pouvez tous être gagnants. Et n'oubliez pas : dans cette école c'est un combat de tous les instants.

Ces mots pouvaient paraître bien neutres à des oreilles extérieures, emplis de sollicitudes même, mais ici elles firent frissonner toutes les personnes présentes, même les plus proches conseillers du Maître, bien conscients de ce que ces quelques phrases recelaient. Après un bref instant de flottement, le Maître quitta son balcon, suivit de ses conseillers, puis la masse humaine se mit en mouvement sans un mot, le silence uniquement brisé par les sanglots étouffés qui reprenaient après cette attente tendue.
Obéissants, les élèves se dirigèrent à pas lents vers les différents quartiers où ils allaient désormais vivre et pour la grande majorité mourir. Au fur et à mesure que la file avançait dans le long couloir, ils se répartissaient dans leurs "maisons", chacune marquée d'une lettre grecque différente. Ils n'ignoraient pas qu'une fois entrés dans leur section aucun retour en arrière ne serait possible, mais ils savaient qu'aucune autre solution n'était possible et s'étaient tous résolus depuis longtemps.

Lyria, Carie, Killian et Sissi -qui avait repris sa place dans les bras de son frère- passèrent tristement la porte λ (lambda), déjà vidés de toute idée de rébellion. A la porte du quartier β (bêta), Max se tourna une dernière fois vers celle qu'il avait tant aimée puis rentra dans sa maison. Résigné.
Une fois que le couloir fut vide, les portes glissèrent toutes en un même mouvement et se verrouillèrent avec un claquement sec. Une diode rouge s'alluma à la droite de chacune : dorénavant seuls ceux possédant une carte d'accès pourraient rentrer ou sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvienstoidupasse.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echec & Mat.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echec & Mat.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» echec mission ( helas )
» [AIDE] Probleme Onglet internet: Echec de lecture du XML
» [AIDE] "Echec reseau genrerique"
» GPSRapide echec de la connection [Résolu]
» OPERA - Echec de lecture XML

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecrire pour Vivre :: Ecrire :: Le monde du Fantastique-
Sauter vers: