Ecrire pour Vivre

Ecrire pour Vivre. Un rêve pour certains, une réalité pour d'autres. Et si on écrivait, simplement ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Souviens Toi Du Passé.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lune Mordorée
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 23
Genre Littéraire : Science-fiction. (Humains cependant, un peu d'historique dedans).

MessageSujet: Souviens Toi Du Passé.   Mar 26 Oct - 15:28

Bonjour et je l'espère, bonne lecture.
L'histoire que je vais vous présentez est ce qu'on apelle de la science-fiction, simplement car l'époque est inventée.
J'accepte avec joie toute remarque susceptible de me faire avancer et je lis avec plaisir les impressions.
Place à la lecture, pour les avis dirigez vous vers Pour laissez vos impressions, dirigez vous vers Cette page.

Tout à un commencement.

-Mamie, c'était comment quand tu étais petite ?
La vieille femme, surprise dans sa lecture, leva ses grands yeux bleus et caressa tendrement la joue de la fillette qui se tenait devant elle. Et elle sourit, amusée par l'air interrogateur et effronté de la jolie frimousse dont les yeux identiques aux siens la fixait.

-C'était très différent d'aujourd'hui. C'était la guerre, pourtant pas une guerre avec des armées et des soldats. Non, une guerre bien plus sournoise, où tous ceux qui avaient la marque rouge étaient tués. Pour survivre, il fallait soit cacher sa marque, soit vivre dans la clandestinité.
-Mais toi Mamie, tu as la marque rouge ?
-Oui ma Puce, comme ton grand-père.
-Raconte-moi, supplia-t-elle d’une voix douce, tandis qu’elle s'installait confortablement sur les genoux de la vielle dame.


Les yeux dans le vague, la grand-mère commença son récit, perdue dans des souvenirs lointains


Dernière édition par Lune Mordorée le Ven 3 Déc - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvienstoidupasse.skyrock.com/
Lune Mordorée
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 23
Genre Littéraire : Science-fiction. (Humains cependant, un peu d'historique dedans).

MessageSujet: Re: Souviens Toi Du Passé.   Mar 26 Oct - 15:35

Une visite éphémère.


Une cinquantaine d’année plus tôt.

- Merci, ce sera tout, vous pouvez disposez.
Des bruits de pas résonnèrent avant de décroître, tandis que la lourde porte de bois se refermait. Devant la cheminée, une silhouette féminine fixa les hautes flammes pendant plusieurs minutes, le regard égaré dans des lieux invisibles.
- Tu devrais manger, tu dois avoir faim, murmura-t-elle sans se retourner.

Un mouvement dans un coin peu éclairé de la pièce fit jouer les ombres sur les murs et un homme d'une vingtaine d'années s'approcha souplement du plateau déposé sur la table ancienne. La lueur des flammes sur son visage illuminait ses cheveux bruns. La jeunesse de sa carrure et de son visage contrastait avec ses expressions et on voyait dans ses yeux gris les marques que lui laissait une vie quotidienne pleine de privations et de douleur. Cette impression était renforcée par des mains abîmées par un travail trop dur. Une veste en cuir usée sur un simple tee-shirt blanc et un jean rendu trop clair par une utilisation intensive marquait la précarité de sa condition. Ses chaussures, entre des tennis et des rangers, usées par une trop longue marche frottaient à chaque pas contre le sol, comme si leur propriétaire n'avait plus ni la force ni l'envie de les soulever. Lentement, il prit une part du gâteau déposé dans l'assiette et le porta à sa bouche en fixant le mur devant lui.

Le frôlement d'une robe sur le sol et l'effluve d'un parfum délicat réveillèrent ses sens mais il ne fit aucun mouvement, profitant simplement des mains douces qui massaient doucement ses épaules avant de glisser le long de son torse pour l’enlacer tendrement. Quand une bouche effleura tendrement sa nuque, il se retourna et déposa à son tour un léger baiser à la base du cou de la jeune fille. Il s'écarta légèrement et la fixa longuement, gravant chaque détail dans sa mémoire. Ses yeux gris étaient plongés dans des yeux bleus, qui bien que toujours pétillants, laissaient deviner une certaine lassitude. Elle attrapa d'une main sa longue robe couleur nuit et s'assit sur une chaise avant de lui faire signe de l’imiter, ce qu’il fit en soupirant. Ils se fixèrent un court moment puis enfin il se libéra de cette phrase qui lui brûlait les lèvres, brisant l’atmosphère paisible.

- Je n'aime pas savoir notre destin entre les mains d'une des leurs, cracha-t-il d'un ton sec.
- Je lui fais confiance, elle ne nous trahira pas, soupira-t-elle, comme lassée d'avance d'une conversation mille fois répétée.
- Comment peux-tu en être sûre ? Pendant que tu mènes une grande vie en continuant ton double jeu, nous crevons dans les égouts, comme les rats qui nous entourent. J'ai appris à ne pas leur faire confiance, et la vie m'a donné raison, s'emporta-t-il soudainement, en se levant.
Sa chaise tomba par terre pendant que son souffle se calmait peu à peu, le bruit de la chute s'éloignant dans le passé.
- Elle me doit la vie, dit la jeune femme, restée imperturbable. Et si je ne m'attachais pas à ce double jeu comme tu dis, comment feriez-vous pour manger à votre faim, pour avoir les produits de première nécessité ? Vous ne pouvez pas sortir librement contrairement à moi. Ne crois-tu pas que je tremble quand des pas s'arrêtent devant ma porte, ne crois-tu pas que je crains d'être démasquée quand je marche dans la rue ? Mon visage est connu dans le monde entier avec mon métier, chacun de mes pas est suivi par une foule de photographes, ils croient tout connaître de moi, mais continuent à traquer les moindres détails. A chaque instant on peut découvrir mon secret et me démasquer, penses-tu que je suis plus tranquille que vous ? Tu dois te cacher, mais tu ne dois pas jouer la comédie sans cesse et rester éloigné des gens que tu aimes de peur de mourir mais surtout de les condamner.
Les mots s'étranglaient dans sa gorge pendant que les larmes dévalaient son visage, il essaya plusieurs fois de l'interrompre, de la consoler, mais elle le repoussa, continuant à libérer la peine qui pesait sur son cœur depuis trop longtemps déjà.
- Si seulement tout pouvait redevenir comme avant, si seulement cette guerre pouvait finir, murmura-t-elle, lasse de cette lutte de chaque instant.
Voyant qu'elle tombait de fatigue, il la porta délicatement sur son lit, où elle plongea dans les songes, ses traits enfin calmes. Il la couvrit, déposa un baiser sur son front puis s'enfuit dans la nuit, ombre parmi les ombres, invisible de tous.

.


Dernière édition par Lune Mordorée le Ven 3 Déc - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvienstoidupasse.skyrock.com/
Lune Mordorée
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 23
Genre Littéraire : Science-fiction. (Humains cependant, un peu d'historique dedans).

MessageSujet: Re: Souviens Toi Du Passé.   Ven 5 Nov - 23:35

Côté pile...


Dernière édition par Lune Mordorée le Sam 12 Mar - 22:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvienstoidupasse.skyrock.com/
Lune Mordorée
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 23
Genre Littéraire : Science-fiction. (Humains cependant, un peu d'historique dedans).

MessageSujet: Re: Souviens Toi Du Passé.   Ven 3 Déc - 19:22

... Ou côté face.


Dernière édition par Lune Mordorée le Sam 12 Mar - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvienstoidupasse.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souviens Toi Du Passé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souviens Toi Du Passé.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passé, Présent et Futur
» Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
» J'ai passé une journée de dingue !
» [Link, Charlotte] Le poids du passé
» [New] Pit Pass Steve Slayden pour E-Revo résistant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecrire pour Vivre :: Ecrire :: Le monde du Fantastique-
Sauter vers: