Ecrire pour Vivre

Ecrire pour Vivre. Un rêve pour certains, une réalité pour d'autres. Et si on écrivait, simplement ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le héros (titre provisoire)

Aller en bas 
AuteurMessage
Metalmath95
Plume timide
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 17/03/2012

MessageSujet: Le héros (titre provisoire)   Dim 18 Mar - 1:09

Voici ma Fiction qui tourne autour d'un sujet. Des gens qui ont des super-pouvoirs. Je sais que l'idée n'est peut-être pas original et que a Fiction n'est pas la meilleure, mais je vous souhaite une bonne lecture ^^

Chapitre I : Le réveil

William se réveilla en sursaut dans son lit. Il regarda l'heure. C'était une abomination! Le cadran affichait 10h00. Les cours débutaient à 8h00. Il venait de rater deux heures de cours.
Ses parents, absents, n'étaient pas là pour le réveiller. L'adolescent se leva et décida de se rendre à l'école malgré son retard.
Heureusement, la polyvalente se situait à quelques minutes de marche de chez lui. Le garçon se considéra chanceux de pouvoir se rendre à l'école si rapidement.
Lors de son arrivé, les autres élèves étaient tous occupés à parler entre eux. C'était la récréation et William en profite pour se rendre à son casier.
Pendant qu'il plaçait ses cartables, il entendit un rire près de lui. Il pensa que c'était Josh qui se moquait de son retard.
Malheureusement, ce rire n'était pas celui de Josh. Derrière lui, se trouvait son pire cauchemars, Thomas, la brute.

« Ou étais-tu, ce matin, pendant le cours de mathématique? As-tu oublié notre entente? Je vais couler l'examen par ta faute, beugla Thomas.
-Ce n'est pas de ma faute! J'avais un rendez-vous chez le dentiste, mentit William.
-En plus d'être un lâche, tu es menteur! Je pense que tu as oublié que le dentiste, c'est mon père! Et i lva être furieux quand il va voir ma prochaine note. Tout ça par ta faute, hurla Thomas.»

Thomas empoigna William par le cou et le souleva sans difficulté. Il vit Thomas chargé son poing pour le frapper. William ferma ses yeux par réflexe.

Le poing se dirigeait à une vitesse et une force fulgurante vers le visage de notre pauvre William quand il se heurta à un mur invisible. Surpris, Thomas lâcha William pendant quelque seconde. Celui-ci en profita pour fuir.

Le garçon entra dans la bibliothèque et se cacha au fond de celle-ci les étagères. Il s'assit sur le sol en plaquant ses mains sur son visage. Il paniquait.

« William est-ce ça va bien? demanda la bibliothécaire.

-Je vais bien, je suis juste un peu fatigué, mentit le garçon. »

Sa timidité mélangé à sa peur lui empêchait d'agir et de dénoncer Thomas. Il décida, donc de se rendre à a sa maison et d'attendre le retour de ses parents, qui eux sauront quoi faire à propos de ce problème.

Il en avait de côtoyer cette brute. Depuis plusieurs mois, il le harcelait pour qu'il l'aide à tricher pendant ses examens. William tenta plusieurs fois de refuser, mais il était trop impuissant face à cette brute. Il se promit de tout raconter à ses parents et de leur demander de changer d'école. William ignorait que son souhait sera réalisé la journée même.
Il quitta rapidement l'école, sans même prendre son sac-à-dos et son manteau, malgré le temps glacial. William gelait dehors, ce qui l'obligea à se déplacer beaucoup plus rapidement vers sa demeure. Il regarda autour de lui. Celui-ci avait la curieuse sensation d'être épié. Mais il semblait être seul dans les environs. Ceci n'était qu'une illusion.

Une femme le suivait depuis plusieurs minutes. Celle-ci se dissimulait derrière les arbres de la forêt qui longe la route. Elle portait des gants très anormaux. La femme se frottait les mains, tout en suivant William de ses yeux. De l'électricité jaillit de la paume de sa main droite. Instantanément, l'énergie électrique forma une sphère parfaite. Au moment ou elle se préparait à attaquer, elle entendit des bruits derrière elle. L'espionne se déplaça tranquillement vers la droite sans que les trois autres adolescents l'aperçoivent. Ellie écouta attentivement leur discussion. Leur chef prévoyait de battre William. Un sourire apparut sur son visage.


« Ces brutes vont se chargé d'affaiblir ma cible. Ensuite, j'aurai le champ libre pour terminer le travail et me venger. Il sera trop faible pour riposter, pensa-t-elle.

William regarda derrière lui et vit Thomas et ses amis qui courraient vers lui.

« Merde il m'a suivit, marmonna William. »

Il tenta d'ouvrir la porte. Malheureusement, avec tout le stresse provoqué par cette situation, William avait oublié ses clés dans son casier. Avant même qu'il puisse se retourner, Thomas le bouscula solidement.

William s'effondra sur le sol. Vulnérable, William essaya de se relever, mais Thomas le plaqua solidement. Thomas frappa trois fois William au visage. Le nez de celui-ci commençait à saigner. Chaque coup de Thomas provoquait une immense douleur. Incapable de la supporter, des larmes apparurent sur ses joues. Thomas le traita de « moumoune » et continua à le frapper quand un des amis de la brute le stoppa.

« -Hey...C'est bon je pense qu'il a assez souffert pour aujourd'hui le petit, exprima l'ami de Thomas.
-Pardon! Veux-tu que ça soit ton tour après lui, menaça Thomas.

-Non je m'excuse Thomas, bafouilla l'ami de celui-ci.

-Pitié, supplia William à bout de souffle.

-Je ne sais pas ce qui s'est passé tantôt, mais je sais que tu n'auras pas cette chance maintenant. Veux-tu savoir ce que je trouve le plus drôle. Je ne savais pas que tu avais quitté l'école. C'est ton traite de meilleur ami qui t'a dénoncé, se moqua Thomas.»

William ne comprenait pas. Il avait toujours pensé que Josh était loyal envers lui. Maintenant, il venait d'apprendre la preuve du contraire.

Thomas fouilla dans ses poches pour en ressortir un couteau. Ses amis le regardèrent avec effroi, mais ils ne savaient pas que faire. Thomas approcha le couteau de la gorge de William. Thomas fit glisser le couteau le long du cou de William, non pour le blesser, seulement pour l'apeurer. Il prit le portefeuille de William, qui avait tombé sur le sol. Il fouilla et ramassa le peur d'argent que William avait. Il trouva une photographie. C'était la dernière photo de la grand-mère de William qu'il possédait. Elle était décédée récemment et William tenait beaucoup à cette photo.


« Belle photographie! C'est dommage que je sois obligé de la découper, ricana Thomas. »


Un soudain vent de colère parcourra le corps de William. Sa vision devint floue et il n'entendait plus Thomas ricaner. Ses mains bougeait à une vitesse fulgurante. William sentait son corps se contracter. La douleur était insoutenable. Soudainement, il sentit son corps exploser.

Ellie fut assez impressionnée de la scène. William hurla un cri qui glaça le sang. Ce cri fut suivit d'une incroyable et puissante onde de choc qui propulsa Thomas et les deux autres brutes loin de lui. Les fenêtres éclatèrent, les poubelles explosèrent et la rue se fissura. Ellie du se tenir à un arbre pour ne pas être propulsée à son tour. Elle savait que cette attaque épuiserait William. C'était l'ouverture qu'elle attendait pour se venger.
Thomas regarda l'étrange femme passée tout près de lui. Il la supplia de l'aider. Ellie se retourna avec un petit sourire sadique. Elle lui présenta sa main pour que Thomas puisse s'y agripper. Malheureusement, la main d'Ellie était chargée d'électricité et Thomas fut électrocuté. Il tomba inconscient. Ellie pouffa un petit rire aigu.

William rampa jusqu'à l'intérieur de la maison. L'onde de choc avait détruit la porte. Ellie prépara une nouvelle sphère et entra à son tour à l'intérieur.

Mais William n'y était plus.


William se réveilla, beaucoup plus tard, dans un lit autre que le sien. Il observa attentivement la pièce. Son lit ressemblait énormément à un lit d'hôpital. Par contre, il portait encore les même vêtements. Son regard s'arrêta sur la chaise au fond de la salle. Une fille y était assise. Effrayé par sa présence, William se leva pour fuir. Mais une douleur aiguë l'obligea à rester assis. La jeune fille fut alarmée par son réveil et se précipita vers lui.


« Calme-toi! Je ne te veux aucun mal, jura la fille.

-Ou suis-je? demanda William à demi apeuré.

-En sécurité. Ellie ne pourra plus te faire du mal ici, avoua l'adolescente.

-Est-ce normal que je sois hyper épuisé en ce moment? demanda William.

-C'est tout à fait normal, ne sois pas inquiet. Je me présente, je suis Ginny et toi, William, si je ne me trompe pas, présenta Ginny.

-Enchanté Ginny, mais j'ai quelques questions pour toi. Pourquoi sais-tu mon nom? Qui est-ce Ellie?

-Je préfère que le directeur t'explique tout en personne. D'ailleurs, il devrait bientôt arriver. Je suis vraiment désolée de te laisser dans le doute. Mais le directeur est la meilleure personne pour t'expliquer. On se reparlera demain, je l'espère, conclut Ginny avant de quitter la pièce. »

« C'est étrange, mais c'est fille semble vraiment intéressante, gentille et fascinante. Pourtant, je la connais peu. Ce que je sais par contre, c'est qu'elle est vraiment jolie, pensa William, se sentant un peu gêné par ses pensées.

Quelque minute plus tard, un homme de la soixantaine pénétra dans la pièce. Il portait une longue barbe blanche et il ressemblait au célèbre personnage Dumbledore des romans Harry Potter. Sa présence intimida William. Rapidement, il prit parole.


« Bonjour William! Tu dois te poser des milliers questions sur ce qui s'est déroulé hier, exprima calmement le barbu.

-Hier! s'exclama William.

-Tu es tombé dans les pommes et tu es resté endormis pendant plusieurs heures, même pendant une journée complète pour être plus exact. Ce n'est pas un cas rare. Dans le passé, une fille de ton âge avait passé une semaine à dormir pour se rétablir de sa fatigue, avoua l'homme.

-Une semaine entière! C'est totalement impossible, s'écria William.

-Si tu trouves ceci impossible, ce que je vais te révéler va te rendre fou, rigola l'homme.

-Je suis prêt à vous écouter, dit William.

-L'évolution n'est pas un concept nouveau. Plusieurs scientifiques se sont penchés sur ce phénomène. Par contre, ce que la société ignore, c'est que l'évolution a grandement changé l'humanité depuis les siècles derniers. Beaucoup plus de que vous apprenez pendant vos cours. Des hommes et des femmes sont nés avec des aptitudes si extraordinaires. Aux yeux de certain, ce sont des dons. Pour d'autre, c'est des super-pouvoirs. Pour l'instant, nous sommes qu'une minorité dans le monde. Nous sommes obligés de garder notre anonymat pour éviter d'effrayer les gens.

-Mais quel est le lien avec moi ? Est-ce que je fais parti de cette minorité?

-Toi aussi tu possèdes un don. Un pouvoir si puissant, beaucoup plus que le mien et plusieurs personnes de cette planète : la télékinésie!

-Le pouvoir de déplacer les objets par la pensée, répondit William.

-Effectivement! Avec la pensée, tu peux diriger des forces pour bouger des objets. Tu te souviens de ce qui s'est passé avec la brute qui a voulu te frapper? Ton corps s'est contracté pour puiser son énergie et il a littéralement explosé. C'est toi qui as provoqué cette onde de choc! Pour l'instant, tu ne pourras pas vraiment recréer cette attaque, car elle demande beaucoup d'énergie. C'est grâce à l'adrénaline que tu as pu effectuer cette attaque si dévastatrice. »

William, étonné, le fixait. Depuis qu'il était jeune, il avait toujours rêvé d'être différent des autres. À son école, il ne se démarquait pas et les professeurs oubliaient toujours son prénom. Il voulait croire l'homme, mais sa raison lui disait de ne pas le croire.

« Est-ce que tu me crois? Demanda l'homme à la barbe.

-Je ne sais pas...C'est vrai que j'ai vécut des choses assez anormaux dans ma vie...Mais la télékénésie, désolé, mais c'est vraiment exagérée, admit William.

-Exagéré...Veux-tu une preuve que ces fameux pouvoirs existent, affirma l'homme.

-Vous pouvez toujours essayé, dit William exaspéré. »


William assista à nouveau à une scène inexplicable. Le corps de l'homme barbu se transforma radicalement devant les yeux de celui-ci. La peau de l'homme ressemblait maintenant à de l'argile. William se força à regarder, mais le spectacle était tout à fait dégoûtant. À la fin du phénomène, la barbe de l'homme était disparue. Son corps était complètement différent. Il ressemblait beaucoup plus à un homme de la trentaine au teint noir.


« Voici une de mes autres apparences. En effet, je suis polymorphe. Ce pouvoir me permet de changer mon apparence. Il y a quelque limite à ce don. Je suis un homme, alors je ne peux pas me transformer en femme. Aussi je ne peux pas me métamorpher en animal. Par contre, je peux exagérer mes traits physiques et parfois je peux être vraiment effrayant. D'habitude, le processus de transformation se fait beaucoup plus rapidement, mais je tenais à ce que tu assistes à un spectacle vraiment écœurant.

-Votre voix a également changé, remarqua William.

-Oui! Cette apparence est celle que j'utilise le plus pour éviter les malentendus. Aussi, ce n'est pas vraiment mon apparence d'origine. Je tiens à garder mon identité secrète.

-Ou suis-je? Dit William.

-Tu es dans base sous-marine. C'est Ginny t'a amené ici pour te sauver de Ellie. Considère ce lieu comme une école.

- Pourquoi Ellie est-elle après moi? Je ne la connais même pas!
-Ellie Smith est une américaine qui peut contrôler et créer de l'électricité. Elle doit porter des gants pour empêcher que ses mains brûlent au contact de l'électricité. Certains de nos élèves croient que l'eau serait son point faible. Elle t'en veut à cause d'un ancien conflit avec ton père. Ce n'est pas de ta faute. Malheureusement, Ellie travaille au nom d'un de nos ennemis. Chaque année, nous formons des équipes d'élite composé de gens comme toi pour protéger le monde des scélérats, car ce n'est pas tout le monde qui utilise leur don pour faire le bien.

-Je vois, c'est une bien belle cause. J'ai une dernière question. Je m'inquiète sur l'état de santé de Thomas. Je ne voulais pas nécessairement le blesser avec mon onde de choc.

-Il est actuellement dans le coma, et je sais que tu n'as pas voulu le blesser. D'ailleurs, ce n'est pas de ta faute, c'était un processus de défense. D'ailleurs, Thomas est dans le coma du à un choc électrique intense. C'est probablement Ellie qui lui a fait ça!

-Vous parlez comme si Thomas serait un de vos patients!

-Tu ne seras pas très heureux d'entendre ceci : Thomas est lui aussi ici. Une de nos élèves qui a le don de détecter les gens avec des dons a découvert qu'il en avait un. Seulement, comme il est inconscient, nous ignorons quel est son pouvoir.

-Mais c'est une brute de la pire espèce!

-Je sais, mais c'est mon devoir de lui enseigner comment contrôler son pouvoir et peut-être l'influencer vers le bien. Peut-être qu'il se cache de la bonté au fond de cette brute. Je pense que j'ai presque répondu à toutes tes questions. Demain, je reviendrai te parler à propos de cette école. Repose-toi bien. »


Le polymorphe quitta la pièce, laissant un William pensif. Sa vie venait de radicalement changer. Il se sentait heureux d'avoir un pouvoir, mais effrayé par Ellie qui avait faillit le tuer. Il se voyait déjà entrain d'utiliser son pouvoir, combattre des criminelles. Au fond, c'était peut-être sa destiné de finir ici.

Il revit dans ses pensées la jeune fille. Sans savoir pourquoi, William avait l'étrange pressentiment que cette fille deviendra importante à ses yeux. Il avait déjà hâte de faire connaissance avec elle.

Il s'endormit sur l'image de l'adolescente aux magnifiques yeux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le héros (titre provisoire)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mystère ? (titre provisoire) - PG-13 - Mozart Opéra Rock - Flo/Mikele
» Le jeu des chaises ( titre provisoire)
» First contact (titre provisoire.) -16 ans.
» 29 Mars 2013 : Ca va sentir la bête! (titre provisoire)
» Le poëte et la faucheuse [titre provisoire ?]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecrire pour Vivre :: Ecrire :: Le monde du Fantastique-
Sauter vers: