Ecrire pour Vivre

Ecrire pour Vivre. Un rêve pour certains, une réalité pour d'autres. Et si on écrivait, simplement ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Oracle

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Effarouchée
Plume timide
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29

MessageSujet: L'Oracle   Ven 1 Juil - 10:45

L’Oracle



— Ah ! maudite !.. Quels maux je souffre !
Toute ma nature est un gouffre !
Hélas ! Entr’ouverte aux esprits,
J’ai perdu mon propre mystère !...

Valéry, Charmes, « La Pythie »


J’ai vu bien des patries s’effondrer sous mes yeux ;
J’ai vu maints empereurs, esclaves des délices,
Masquer leur corruption par des hommages pieux :
Toute vraie tragédie est jouée en coulisse.

J’ai vu maints empereurs, esclaves des délices
Des cités disparues dans la trame du temps.
Toute vraie tragédie est jouée en coulisse
Car mon regard se porte au-delà du présent.

Des cités disparues dans la trame du temps,
Je vois les monuments et les grands péristyles,
Car mon regard se porte au-delà du présent,
Et dans mes prophéties le futur se distille.

Je vois les monuments et les grands péristyles
Où ma voix annonça triomphes et déclins.
Et dans mes prophéties le futur se distille :
J’entrelace au possible un fragment de destin.

Où ma voix annonça triomphes et déclins,
Jupiter a courbé et le temps et l’espace ;
J’entrelace au possible un fragment de destin
Frémissante soudain d’une fièvre de glace.

Jupiter a courbé et le temps et l’espace,
Et l’univers bascule en roulant sur ses gonds !
Frémissante soudain d’une fièvre de glace,
J’entends gronder sous terre Erynies et dragons.

Et l’univers bascule en roulant sur ses gonds !
Je vois le soleil fondre au milieu des étoiles !
J’entends gronder sous terre Erynies et dragons,
Puis sur l’humanité s’étend un sombre voile.

Je vois le soleil fondre au milieu des étoiles,
La lune qui s’abat dans un pandémonium !
Puis sur l’humanité s’étend un sombre voile :
De l’abîme s’exhale une vapeur d’opium.

La lune qui s’abat dans un pandémonium
Ainsi qu’un météore affolé par le vide…
De l’abîme s’exhale une vapeur d’opium,
Et je me vois danser parmi des corps livides.

Ainsi qu’un météore affolé par le vide,
Mon esprit est charrié là où finit la mer !
Et je me vois danser parmi des corps livides…
Ah ! … Toi, délivre-moi ! Toi, fils du Temps, Ether !

Mon esprit est charrié là où finit la mer !
Temple des âges, mer ! Ton écume est conscience !
Ah ! … Toi, délivre-moi ! Toi, fils du Temps, Ether !
Ton souffle est un typhon… Je meurs de ma prescience !

Temple des âges, mer ! Ton écume est conscience !
Tu es siècle et instant… ! Mnémosyne et Léthé !
Ton souffle est un typhon… Je meurs de ma prescience !
Saint Océan ! Réceptacle d’éternité !

Tu es siècle et instant… ! Mnémosyne et Léthé !
Ciel terrestre implosant de novas et d’éclipses,
Saint Océan ! Réceptacle d’éternité !
Yawm al-dyn… ! Ragnarök… ! Tu es l’Apocalypse !

Ciel terrestre implosant de novas et d’éclipses,
Univers en fission de marées et de flots !
Yawm al-dyn… ! Ragnarök… ! Tu es l’Apocalypse !
Tout à la fois pour l’homme et matrice et tombeau !

Univers en fission de marées et de flots,
Je suis ta voix celée, calice et déchirure ;
Tout à la fois pour l’homme et matrice et tombeau,
Je n’offre qu’une clef pour dix mille serrures.

Je suis ta voix celée, calice et déchirure
Ouverte dans le temps par les mains d’anciens dieux.
Je n’offre qu’une clef pour dix mille serrures :
J’ai vu bien des patries s’effondrer sous mes yeux.


2011-07-01

AURELIEN CLAUSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://effarouchee.wordpress.com/
 
L'Oracle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oracle della Luna
» [Auster, Paul] La nuit de l'oracle
» Oracle achète Sun
» Android-Google poursuivit par ORACLE pour vols de brevets ( JAVA )
» [Let's Play] The Legend Of Zelda: Oracle Of Ages / Oracle Of Seasons.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecrire pour Vivre :: Ecrire :: Les Landes aux Poèmes-
Sauter vers: