Ecrire pour Vivre

Ecrire pour Vivre. Un rêve pour certains, une réalité pour d'autres. Et si on écrivait, simplement ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettres pour Ailleurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Matwilan
Plume Joyeuse
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 21
Genre Littéraire : Différent en fonction des jours =)

MessageSujet: Lettres pour Ailleurs   Ven 11 Mar - 14:22

Ce sujet n'est pas un sujet pour un roman, même pas une fiction. Simplement des écrits, jaillis de ma plume.

Comme un au-revoir...

Ecrire.
J'ai toujours aimé écrire.
Ecrire pour sentir les mots sous ma plume, écrire pour vivre.
Vivre pour écrire.
Toujours.
Le papier, les mots, les crayons, ont toujours été des amis. Des amis qui parlent leur langage, mais qu'on peut comprendre, si on sait les écouter.
Aujourd'hui, j'écris pour toi.
toi, disparue, alors que tu étais si petite. Je n'y avais jamais pensé. Jamais cru que l'écriture pourrait abolir la distance, jamais imaginer que la vie était parfois dans quelques mots. Je ne sais pas trouver les mots juste, peut-être n'existent-ils pas. Qui me le dirait, si ce n'est pas toi ? Mais qu'importe leur justesse, si je sais qu'il viennent de mon coeur. Cela leur suffit. Me suffit.
Un jour, quelqu'un m'a dit que la vie continuait après. Après quoi ? Je lui ai posé la question ; il m'a répondu qu'il voulait dire après la vie ici, là où je suis.
Je le crois.
Je l'ai toujours cru.
Croire que la vie continue, n'est-ce pas la porte pour qu'elle ne s'achève pas ?
Je rêve.
Et le rêve est la porte de la vie, tant qu'on ne s'y perd pas.
J'ai parfois trop rêvé, pour être déçue au réveil. Trop brutal, trop tôt.
Mais pour toi, là-haut, je veux bien continuer de rêver.
En guise de cadeau.
Comme un au-revoir...

***

Encore pour toi, qui continue à briller dans mon coeur...

Tu es loin à présent.
Dans un monde que je ne connais pas.
Loin.
Je ne sais rien de ce lieu où tu habites, seulement ce que mes rêves ont bien voulu m'offrir.
Des visons furtives.
Où une enfant heureuse se promène, en robe bleue pale.
Mais est-ce la réalité ?
Es-tu heureuse, là où tu es ?
Mes mots arrivent-ils jusqu'à toi ?
J'aimerais tant. Ils ne seraient pas vains ; si j'étai sûre que tu pouvais les lire, je n'aurais plus besoin de m'interroger. Il me suffirait d'écrire. Toujours pour toi, aussi pour moi.
Ecrire...
Inlassablement, jusqu'à ce que ma plume soit sèche, mon encrier vide. Mon âme et mon coeur aussi. Ecrire jusqu'à cet infini auquel je ne croyais pas. Mais qui existe.
Le rêve est infini.
Il suffit de garder les yeux mi-clos, d'écouter le chant des oiseaux, et de regarder la porte.
Pour la fermer quand on ne peu plus rester, parce qu'elle ne doit pas rester ouverte trop longtemps. Au risque de me perdre, de te perdre, je continuerai à ouvrir cette porte, entrebailler seulement, pour que tu puisses m'appeler. Je te répondrai, en laissant la porte comme elle est. Il ne faut pas trop la déranger, tu sais. Sinon, elle se ferme, et ne veut plus revenir. Comme un coquillage dont la perle est la seule richesse ; il ne veut pas la laisser s'en aller loin de lui.
La jalousie.
Mais il l'aime aussi.
Alors, tant que je me tiendrais près de cette porte sans la déranger, et que tu m'écouteras de l'autre côté, tout ira bien.
Je le sais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hommagepierrebottero.jimdo.com/
 
Lettres pour Ailleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'aide pour une vecto de lettres imbriquées
» impossible de lier les lettres pour créer un titre
» Changer 2 lettres d'un mot de 6 lettres !
» lettres pour window color
» Bonjour. + quelques lettres pour dépasser les 10 caractères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecrire pour Vivre :: Ecrire :: La maison du Drame-
Sauter vers: